Un tensiomètre est un appareil de mesure médical servant à déterminer la tension artérielle. La force compressive du sang sur les artères affichera des données, qui de manière générale permettront de déceler l’hypertension artérielle. Initialement destiné à être utilisé par les médecins, il existe maintenant des appareils pouvant être aisément employés chez soi. Quels sont les différents types de tensiomètres ? Comment interpréter les données ? Pourquoi contrôler sa tension artérielle ? Nous allons répondre à ces questions pour un bon suivi de santé.

Les différents types de tensiomètres

On distingue principalement deux types de tensiomètres, dont le tensiomètre manuel et le tensiomètre électronique.

Le tensiomètre manuel, utilisé par les professionnels médicaux, est un ensemble d’appareils composé d’un brassard compressible avec la poire et d’un manomètre qui est le système de mesures. La poire et le manomètre sont respectivement reliés au brassard par un tube. Ce type de tensiomètre proposé par mon-tensiometre.com est employé simultanément avec un stéthoscope pour détecter les battements cardiaques dans l’artère du bras. La lecture des mesures exige une connaissance médicale, car la vérification des pressions systoliques et diastoliques doit se faire de façon visuelle par le déchiffrage du manomètre et de façon auditive par l’écoute avec le stéthoscope.

Quant aux tensiomètres électroniques, ils s’utilisent sans le stéthoscope puis qu’il n’y a pas besoin d’écouter les pulsations cardiaques. Il en existe deux types, dont le tensiomètre électronique au bras et le tensiomètre électronique au poignet. Leur utilisation ne demande aucune connaissance médicale ni de manipulation particulière. L’appareil règle automatiquement le gonflage, le dégonflage et la prise de mesure. Le patient peut obtenir, en un rien de temps, les valeurs de la pression systolique et de la pression diastolique ainsi que la fréquence cardiaque. Les tensiomètres électroniques sont très prisés du public par sa facilité d’utilisation et de transport.

Pourquoi contrôler sa tension artérielle à la maison ?

Pour un individu, sujet à une hypertension artérielle, il est judicieux de faire un auto-suivi. Ce contrôle permet d’anticiper son état de santé et de planifier sa journée. Sachant que différents facteurs dans la vie quotidienne peuvent avoir une incidence sur la tension artérielle.

D’un autre côté, un principe de faire une vérification trois fois par jour pendant trois jours permet d’avoir des données qui pourront être analysées par le médecin. En effet, il existe ce qu’on appelle l’hypertension masquée. C’est un phénomène où la pression artérielle semble se stabiliser quand elle est prise par le médecin. Cependant, le patient souffre d’hypertension artérielle et ces auto-mesures répétitives à la maison permettent de la déceler.

Comment interpréter les données ?

Les valeurs de la tension artérielle se formulent par deux chiffres dont le rapport entre la pression systolique et la pression diastolique.

La pression systolique est le chiffre supérieur qui ne doit pas dépasser 15. Elle équivaut à la valeur des battements cardiaques lorsque l’artère du bras est compressée.  Quant à la pression diastolique, c’est le chiffre inférieur, devant rester inférieure à 9, correspond à la valeur de la pression sanguine entre deux contractions cardiaques.

À titre d’exemple si on obtient les données 118/66 sur le tensiomètre, la tension artérielle est donc à 12/7. Si les données affichent 113/65, la tension artérielle est donc à 11/6. Pour plus de précisions, on fait un arrondi supérieur quand c’est au-dessus de 5 et un arrondi inférieur quand c’est inférieur ou égal à 5.

Laisser un commentaire