Le sel et le poivre font partie des condiments les plus utilisés en cuisine. Cependant, pour ajouter plus de la saveur aux plats, il faut être plus créatif. Il existe à peu près une centaine d’épices dans le monde. Mais si elles sont surtout employées pour relever le goût des plats, elles possèdent également des vertus thérapeutiques et également préventives de certaines maladies. Voici pourquoi on devrait plus épicer nos plats.

Les épices peuvent remplacer le sel

À défaut d’utiliser du sel, il est possible de rajouter des épices dans nos plats pour les rendre plus goûteux. D’ailleurs, l’excès de sel n’est pas bon pour la santé. Si l’on en met trop, on favorise la rétention d’eau et on accélère le vieillissement de la peau. En outre, manger trop de sel favorise l’apparition de maladies cardiovasculaires. Ainsi, au lieu de rajouter du sel, essayez le gingembre, l’ail ou le piment.

Elles sont des propriétés antioxydantes

Pour évaluer le pouvoir antioxydant d’un aliment, on mesure sa capacité d’absorption des radicaux libres (indice ORAC). Celle des épices est assez élevée (à titre d’exemple, pour 100 g : 131 420 pour la cannelle, 290 283 pour le girofle) et bien qu’il soit assez rare de manger assez d’épices dans la journée pour atteindre les 3000 à 5000 unités ORAC, ces dernières n’en sont pas moins inutiles. Elles luttent ainsi contre le vieillissement précoce des cellules.

Elles détiennent des propriétés anticancéreuses

Notamment le curcuma ou safran des Indes est connu pour avoir des vertus anticancéreuses par excellence. Il contient une substance appelée curcumine qui empêcherait la multiplication des cellules tumorales. En effet, des travaux effectués sur des souris auraient eu des résultats probants, toutefois, aucune expérience sur l’Homme n’a encore été confirmée.

Manger épicé pour mieux supporter la chaleur

Aussi contradictoire que cela puisse être, les épices permettent de réguler la température corporelle en nous faisant suer. Et cette sudation s’évapore ce qui rafraichit le corps. Les composés responsables de l’effet piquant des épices stimulent les récepteurs de chaleur du corps puis les désensibilisent. D’ailleurs c’est la raison pour laquelle lorsqu’on mange plus épicés que les autres, on supporte mieux la chaleur.

Le pouvoir antiseptique et bactéricide des épices

Presque toutes les épices détruisent les germes. Les plantes à épices possèdent des composés chimiques qui les protègent de façon naturelle contre leurs ennemis (les insectes, les chenilles…). Ces composés vont agir de la même manière contre les agents pathogènes sur les aliments. C’est pourquoi certaines épices ont longtemps servi comme conservateurs d’aliments. L’ail et l’oignon y figurent parmi les plus efficaces pour  combattre les bactéries.

Des épices pour faciliter la digestion

En plus de soulager les maux de ventre, les épices aident aussi à la digestion. En effet, le piquant des épices favorise la sécrétion des sucs gastriques. Si vous avez trop mangé, une infusion d’aneth allègera l’inconfort digestif. L’anis étoilé est réputé pour avoir un effet anti-ballonnement et antidiarrhéique.

Il est toujours préférable d’acheter des épices entières et de les préparer vous-même. Mais si ce n’est pas possible, procurez-vous des épices de Madagascar, des épices provenant de Chine ou d’Inde dans les magasins spécialisés pour vous assurer de la qualité des produits.

 

 

Laisser un commentaire