Vous souffrez de la myopie et vous êtes inquiet au sujet de ce qui va suivre ? Restez serein. Certes, la myopie est un sérieux problème des yeux qui affecte un grand nombre de personnes dans le monde mais comme toute autre maladie, on peut non seulement l’éviter mais également ralentir son évolution.

Ralentir la myopie, est-ce possible ?

Avant de vous donner les techniques sur la façon de ralentir la myopie, la première question qui se pose, c’est si cela est possible ou non. Sans entrer dans les détails, il est possible d’affirmer que c’est tout à fait possible. Cela peut bénéficier à de nombreuses personnes, surtout aux enfants dans le monde entier.

Sachez que la myopie est un sérieux problème de la vue qui touche environ 30 à 40% de la population européenne et américaine, ainsi que 90% de la population asiatique du sud-est. Pour empêcher la progression de cette maladie cornéenne, plusieurs études et analyses ont été menés par des experts de la vue qui se fondent sur plusieurs critères dont le degré de correction, l’importance de la myopie, la structure de l’œil… bref le type de myopie impliqué.

 

Sous corriger pour ralentir la myopie

La sous correction est la première solution proposée par les scientifiques pour ralentir la myopie. Cette technique permet à l’œil myope de s’adapter ou de rétablir l’accommodation pour la vision de près dans le plan de la rétine. Cela signifie donc que pour les personnes myopes qui ont des problèmes de vision de près en arrière de leur rétine, cette solution peut être inefficace.

Il importe donc de voir d’autres solutions pour ne pas permettre à la myopie de s’aggraver. Pour les enfants principalement, l’idée de sous corriger la myopie est à abandonner.

 

Porter des lentilles rigides

Vous souffrez de la myopie et votre médecin ophtalmologue vous a prescrit de porter des lentilles de contact ? C’est plus efficace que la sous correction. Toutefois, pour permettre de vraiment ralentir la myopie, vous devez utiliser des lentilles rigides.

En effet, avec les lentilles rigides, vous aurez la sécurité d’avoir des correcteurs qui résistent dans le temps. Ceci permet un aplatissement central dans la correction de la myopie faible ou l’orthokératologie. Comme pour le cas de la sous correction, le port de lentilles rigides risque de n’avoir aucun impact positif mais dans ce cas-ci, seules les personnes âgées sont concernées car elles ont besoin de solutions plus radicales.

Les effets sont temporaires, ne couvrant que la journée suivante du port. L’on ne peut aplatir le centre de la cornée qu’à une certaine limite. À titre d’information, il faut porter les lentilles rigides durant la nuit et non le jour. Visitez ce site.

 

Les verres progressifs, est-ce efficace ?

Comme la sous correction et le port de lentilles rigides, porter des verres progressifs impacte mais n’est pas suffisant pour ralentir la myopie sur le plan clinique. Les verres progressifs sont des verres correcteurs bifocaux qui ont pour utilité de pallier à l’insuffisance de l’accommodation des sujets âgés de plus de 40 ans.

Les verres progressifs proposent à la fois une correction de la vision de loin et une correction de la vision de près.

 

Qu’en est-il des collyres ?

De nombreuses personnes ont affirmé que le simple fait de verser des collyres dans leurs yeux pouvait ralentir la myopie. Vrai. Ces médicaments comportent des agents pharmaceutiques qui ont pour mission de freiner indiscutablement l’évolution de cette maladie cornéenne. Il s’agit de l’atropine et de la pirenzépine qui contiennent des molécules anti-muscariniques. Leur efficacité clinique est de 11-20.

L’effet des collyres sur les yeux myopes : ils permettent de paralyser l’accommodation et de dilater la pupille pour rendre plus fiable la mesure objective de la réfraction. Quoi qu’il en soit, il faut noter que l’application des collyres pour ralentir la myopie peut également avoir des effets indésirables.

Certaines personnes myopes ont manifesté une photosensibilité et une perte de la netteté de leur vision de près. Il faut donc demander l’avis d’un ophtalmologue avant toute utilisation de collyres à base d’atropine. Notez qu’ils doivent être administrés le soir avant de se coucher et non le jour.

La concentration la plus faible de collyres administrée est de 0,01% et c’est le mieux toléré cliniquement surtout chez les enfants. En effet, 94% des enfants myopes, grâce à cette solution, arrivaient à lire sans addition optique. Bref, pour ralentir la myopie chez les enfants, il n’y a pas mieux que l’administration de collyres d’atropine mais à très faible concentration.

 

La lumière naturelle, la plus efficace

Saviez-vous que la première cause de la myopie est la forte exposition à la lumière bleue et donc le manque de lumière naturelle ?

Pour pouvoir freiner l’évolution de la myopie, surtout chez les enfants, la pratique de sport et d’activités en plein air est donc conseillé. Cette exposition à la lumière naturelle du jour permettra considérablement d’améliorer la vision de près et donc de ralentir la myopie. Plus d’infos ici.

Vous pouvez, par exemple, faire de la natation avec votre enfant ou bien du beach volley. Vous bénéficierez à la fois de la santé et du plaisir.

Laisser un commentaire