Manger bio est bien plus qu’un choix, c’est un mode de vie à part entière. En effet, les personnes suivant ce type de régime recherchent une vie plus saine. De plus, les chiffres de consommation bio ne cessent d’augmenter ces dernières années. En plus d’être bon pour l’environnement, le bio nous préserve de plusieurs maladies et troubles cognitifs. Mais les produits bio sont également réputés contenir moins de pesticides et avoir une qualité nutritionnelle supérieure à ceux issus de l’agriculture traditionnelle. Manger bio est-il meilleur pour la santé ?

 

Ingérer moins de pesticides et d’antibiotiques

 

Malgré que ce régime ne soit pas encore adopté par la majorité, les consommateurs sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à se tourner vers ces produits, précisément au motif qu’ils contiennent moins de pesticides. En effet, les aliments biologiques contiennent moins ou même sans pesticides de synthèse, d’engrais, et d’autres additifs tels que des colorants et des conservateurs utilisés dans l’industrie alimentaire. Ces substances sont toutefois fortement suspectées d’être cancérigènes et allergisantes.

De ce fait, il est donc complètement compréhensible de préférer adopter le principe de précaution en optant pour l’option bio. Cela est en plus vrai pour les personnes à risques et fragile comme les femmes enceintes et les enfants. Il est de ce fait important d’en savoir plus sur l’alimentation bio. Les particules cancérigènes vont se fixer sur les cellules des tissus graisseux du corps humain, comme le cerveau, dès l’âge fœtal et peuvent avoir des répercussions néfastes plusieurs années plus tard lorsque le sujet a grandi.

Cette faible teneur en pesticides est garantie entre autres par les labels, qui ont un cahier des charges assez strict assurant la qualité du produit et offrent au consommateur une sécurité alimentaire effective.

 

Manger bio : une alimentation riche en éléments nutritifs

 

Il est important d’étudier la relation bio santé en quantifiant les éléments nutritifs présents dans le bio et les comparer avec les aliments issus de l’agriculture conventionnelle. Dans ce contexte, les aliments bio contiennent en principe plus d’acides gras polyinsaturés, oméga 3 et 6, de métabolites qualifiés d’antioxydant, des vitamines indispensables C et E et des fibres. De nombreux minéraux comme le fer, le magnésium et le zinc sont également contenus dans les aliments bio. Ces composants sont présents en quantités assez importantes pour avoir un effet positif sur la santé du consommateur.

De plus, le bio ne triche pas. Les légumes, les fruits ou encore les féculents suivent leurs cycles de croissance naturels. D’après une récente étude, l’alimentation bio favoriserait la préservation du système neurologique. Une baisse de 31 % de l’obésité est également remarquée chez les consommateurs d’aliments bio. Ces résultats sont toutefois en corrélation avec le fait que les consommateurs ont des habitudes alimentaires plus saines. Il est de ce fait important de consommer plus de fruits, de légumes et moins de viande.

 

Manger bio prévient certaines maladies

 

Tout d’abord, manger bio permet de diminuer le risque de développer une certaine résistance aux antibiotiques chez le consommateur. Ainsi, les consommateurs ont un risque assez faible de développer des maladies chroniques telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires.

En plus, il a été prouvé que manger bio diminue également le risque de développer certains cancers. D’après une récente étude britannique faite sur des milliers de femmes, il y a une réduction de plus de 20 % du risque de lymphome non hodgkinien, un cancer du sang chez les sujets consommant souvent des aliments issus de l’agriculture bio.

Laisser un commentaire