Une étude menée en 2015 a montré qu’un Français mange en moyenne 230 œufs par an, dont 40% d’entre eux sont consommés sous forme d’ovoproduits. Débarrassés des coquilles, ces derniers présentent divers avantages pour les professionnels de la restauration et l’industrie agroalimentaire.

Les différentes formes d’ovoproduits

Les ovoproduits sont des œufs qui se présentent généralement sous forme de poudre ou de liquide. Ils sont élaborés par des casseries, des entreprises expertes en cassage d’œufs. Ces derniers sont cassés à l’aide de machines spécifiques, puis sont traités à la chaîne. Les blancs sont séparés des jaunes et filtrés avant d’être pasteurisés. Ils sont ensuite refroidis avant d’être conditionnés. Pratiques, hygiéniques et commercialisés à prix abordable, ces produits sont habituellement employés dans la restauration hors domicile ou dans l’industrie agroalimentaire. Ils peuvent être cuits, congelés, liquéfiés, concentrés ou séchés.

Les ovoproduits cuits sont particulièrement utilisés par les traiteurs. Ils ne renferment ni saumure ni additif chimique. Lorsqu’ils sont congelés, ils respectent la qualité technologique et peuvent être facilement commercialisés. Ils se conservent pendant deux jours au maximum après décongélation. À l’état liquide, ces produits ont subi la pasteurisation et leur livraison doit être effectuée dans les 24 heures qui suivent cette opération. Ils peuvent être conservés au réfrigérateur pendant 21 jours au maximum à une température de +3°C. Ils sont consommables dans les 48 heures qui suivent leur ouverture. Lorsqu’ils se présentent sous la forme concentrée, ils sont plus faciles à conserver, car une partie de l’eau a été évaporée. Les ovoproduits sont également disponibles sous forme de poudre et doivent être gardés dans un endroit sec. Dans ce cas, les œufs ont été desséchés à l’aide du procédé de lyophilisation ou de « Spray ».

 

Un produit facile d’emploi pour préparer des aliments salés ou sucrés

Les professionnels de la restauration et de l’industrie agroalimentaire recourent à l’usage des ovoproduits afin de profiter de leurs multiples avantages. Faciles à employer et à stocker, ces produits permettent de respecter l’hygiène en évitant la contamination des œufs. Ils offrent un gain de temps considérable (le blanc étant déjà séparé du jaune), sont de qualité, disponibles en permanence et sécuritaires, car il n’y a aucune coquille à casser. Dans le cadre d’une préparation culinaire, tout professionnel alimentaire peut aisément mesurer les quantités par rapport à l’utilisation des œufs classiques.

Servant à équilibrer le goût des aliments, la coule d’œuf permet de lier, d’enrichir ou d’émulsionner les mets concoctés. Prisé pour sa richesse en vitamines, le blanc est souvent employé par les pâtissiers pour obtenir une mousse qui deviendra rigide après être chauffée. Riche en oméga 3, le jaune vise à rendre les mélanges plus solides. Il est utilisé pour émulsifier les matières grasses et apporter sa couleur jaune vif aux sauces. En dehors des plats cuisinés et des pâtisseries, les ovoproduits sont également employés pour la préparation des glaces et des viennoiseries. Dans le domaine de la restauration hors domicile ou RHD, ce sont les commis de cuisine, les cuisiniers et les gestionnaires de collectivités qui ont recours à ceux-ci.

Laisser un commentaire