Les premiers appareils électroniques tout publics pour une prise de tension à la maison sont arrivés dans les années 1990. Ce qui a pu généraliser pour les patients atteint d’hypertensions de pouvoir prendre efficacement la tension artérielle à la maison à l’aide d’un tensiomètre électronique et automatique.

Depuis les années 90 jusqu’à maintenant, les appareils se sont modernisés, des options supplémentaires ont été ajoutées pour faciliter son utilisation et surtout éviter une mauvaise manipulation qui pourrait venir fausser les résultats de la mesure de pression artérielle.

 

Tensiomètre connecté

 

Depuis les années 2012, les différentes marques de tensiomètre comme Beurer et Omron déclinent certains de leurs modèles en ajoutant l’option connectée, l’appareil envoie en Bluetooth ou par wifi vos mesures directement sur votre smartphone dans une application de santé pour un suivi personnalisé.

C’est bien pratique, plus besoin de noter sur une fiche : la date, l’heure, la valeur de la pression systolique et diastolique. L’application s’occupe de tout, elle enregistre les résultats, l’historique et peut vous donner un suivi précis dans le temps. Certaines applications peuvent même envoyer automatiquement (après un premier paramétrage) vos mesures de tensions artérielles à votre médecin traitant.

Une innovation importante qui permet encore de faciliter l’usage des utilisateurs de tensiomètre pour le bon suivi de leurs données de santé.

 

Dernières innovations des tensiomètres nouvelles générations : ECG (électrocardiogramme) et stéthoscope

 

Un tensiomètre peut mesurer la pression artérielle ainsi que la fréquence cardiaque, et ce qui risque de changer le plus dans les années à venir, c’est certainement qu’un tensiomètre sera capable de mesurer tout un tas d’autres indicateurs de santé. Le but étant d’avoir un appareil qui mesure différentes données de santés pour plus de simplicité et ce qui évite le fait de multiplier le nombre d’appareils à posséder.

Ce n’est d’ailleurs pas de la science-fiction, car des marques comme Omron, Whithings et Hartmann (avec le modèle Veroval) proposent déjà ce genre de produits : retrouvez une sélection des meilleurs modèles ECG . Ces trois marques ont commencé à sortir des appareils qui permettent aussi de faire un électrocardiogramme (ECG), ce qui permet de détecter différentes sortes d’anomalies cardiaques comme des soufflements, l’arythmie et les fibrillations auriculaires. Cela peut se révéler très pratique pour l’utilisateur en aidant à prévenir d’accidents cardiovasculaires.

Cet avantage supplémentaire qu’offre l’électrocardiogramme intégré dans un tensiomètre risque de se répandre de plus en plus dans les différents modèles du marché aux vues des avantages qu’il offre d’un point de vue de la santé. Cet enregistrement de votre rythme cardiaque ce fait de façon précise, environ toutes les 30 secondes et permet de donner à votre médecin un affichage détaillé de votre électrocardiogramme. Le fait qu’il détecte différents troubles du rythme cardiaque comme des soufflements et les fibrillations auriculaires pourraient même sauver quelques vies.

Certains modèles sont même 3 en 1 comme le Withings BPM core, en plus de prendre la tension artérielle et de faire électrocardiogramme, il intègre un stéthoscope électronique. Ce capteur permet d’écouter le son de votre cœur, les fréquences de battements et d’écouter aussi les valves du cœur. Il permet entre autres de repérer les valvulopathies.

En résumé

 

Le monde va très vite, la santé aussi, les progrès réalisés dans différents domaines médicaux en sont d’ailleurs la preuve. Du côté du tensiomètre aussi, nous avons maintenant à notre disposition de véritables médecins de poche facile d’utilisation pour l’utilisateur lambda.

Ces appareils n’ont pas fini d’évoluer, ils vont se transformer petit à petit en véritables dispositifs médicaux connectés qui permettront de capturer presque toutes les données qu’aurait besoin de suivre votre docteur.

Laisser un commentaire