Lutter contre les virus est un combat sans fin pour l’Homme, surtout pour les professionnels de la santé. Qu’il s’agisse de la maladie d’Ebola, du Sida, et actuellement du coronavirus, qui tue des gens tous les jours dans de nombreux pays de l’Europe, les traitements restent encore inefficaces. Pourtant, ces virus mutent rapidement et les vaccins actifs sont pour l’instant difficiles à obtenir. Dans les années 80, le professeur Beljanski a mis au point un extrait naturel qui constitue un antiviral efficace.

 

Comment agit le Pao Pereira sur l’organisme ?

 

L’extrait de Pao Pereira, qui est une plante amazonienne, est utilisé depuis 3 siècles en Amérique du Sud. On s’en servait pour diverses pathologies mal définies. Grâce à la recherche de Mirko Beljanski, il a été prouvé que ce produit permet d’inhiber la réplication de plusieurs rétrovirus. À noter que ces derniers peuvent affecter les plantes, les chats ou encore les oiseaux. Il a pu conclure ces résultats à partir de ses travaux sur le VIH ou le virus de l’immunodéficience humaine. Suite à un essai clinique du traitement naturel en milieu hospitalier et sur des individus atteints du SIDA, on confirme leur tolérance à l’extrait.

Tout au long de cette période, les patients n’ont développé aucune maladie opportuniste contrairement aux soins conventionnels. Et ce n’est pas tout, car des malades d’hépatite ont également eu recours à ce produit spectaculaire. Comme résultat, les maladies opportunistes ont disparu en 3 à 4 semaines. Par exemple, un malade contaminé par transfusion par le VIH et le virus de l’hépatite C témoigne de l’efficacité de l’extrait. Après avoir commencé la prise du traitement en quelques semaines, l’hépatite et les maladies opportunistes ont, en effet, disparu. Outre le VIH, le Pao peut aider à faire face aux virus à ARN et également à l’herpès, aux virus aviaires, au Sida du chat, etc. Les tests sont effectués par des médecins ou des vétérinaires qui ont, à chaque fois, prouvé l’efficacité du traitement.

 

Les autres solutions pour renforcer son système immunitaire

 

Pour revenir à la propagation du coronavirus dans le monde, on entend souvent dire qu’il est nécessaire de renforcer le système immunitaire. Cependant, on n’a pas tous un excellent système immunitaire, car il est souvent mis à mal. Le manque de vitamines ou encore la présence de toxines environnementales l’affaiblit. Il en est de même quand on prend des médicaments comme les anti-inflammatoires. Ils sont généralement proposés en pharmacie pour atténuer les petites douleurs. Pour y remédier, il est important que l’organisme produise des globules blancs.

Leur présence permet à toute personne de préserver sa santé, mais pas que. Ils aident également à protéger l’organisme contre les attaques extérieures. Et donc, pour créer des globules blancs en quantité, le professeur Beljanski a proposé de créer de petits fragments d’ARN. Ces derniers sont spécifiques à la synthèse de l’ADN de la moelle osseuse. De ce fait, ils aident la moelle à en fabriquer plus sans jamais l’épuiser. Après un essai clinique sur des humains, on a pu prouver l’innocuité de ces fragments d’ARN.

Laisser un commentaire