L’assurance vie se trouve être un contrat de couverture permettant à l’assuré la transmission d’un capital garanti à ses descendants héritiers dans le cas où il décède. Elle lui permet également la constitution d’une épargne significative. Le montant du capital reçu à la fin du contrat dépend grandement de la fiscalité applicable et de la durée du contrat. La question qui se pose concerne la rentabilité de la souscription à un contrat d’assurance vie au-delà de 70 ans.

Les privilèges d’un contrat d’assurance vie

À ce jour, environ 51% des contrats d’assurance vie se trouvent souscrits à des fins d’épargne et d’investissement. Ils sont intéressants pour le financement de la retraite des assurés tout en facilitant grandement la transmission d’un patrimoine. Par ailleurs, une fiscalité est disposée dans une assurance vie. Celle-ci peut se montrer avec de nombreux avantages par rapport aux autres produits d’investissement comme le livret d’épargne par exemple. Par le biais d’un contrat d’assurance vie, vous avez la possibilité d’investir sur le marché financier. Vos fonds seront ainsi gérés et sécurisés par des experts. De plus, si vous ne faites aucun retrait pendant les huit premières années du contrat, les gains obtenus par des opérations boursières ne seront pas soumis à la fiscalité. Pour le particulier, plus le contrat dure, plus la fiscalité applicable offre des avantages. En faisant un tel placement, vous évitez la soumission à la fiscalité boursière d’environ 34%. À part les placements financiers, vous pouvez investir dans l’immobilier en souscrivant un contrat d’assurance vie. En effet, un contrat d’assurance vie peut être traduit par un investissement en société civile de placement immobilier. Un fond d’investissement et une société civile ont le même fonctionnement en termes de fiscalité quand cette dernière est formée par le biais d’une assurance vie. Enfin, la succession de l’assuré exclut le capital d’un contrat d’assurance vie. En cas de décès de l’assuré, le capital épargné sur l’assurance vie ne sera pas intégré dans son patrimoine. Il ne sera pas soumis à la fiscalité adaptée aux successions. Chaque bénéficiaire profite d’un abattement de 152 500 euros.

Les avantages pour les personnes âgées

Si vous pensez qu’à partir d’un certain âge, il est inutile de souscrire une assurance vie parce qu’il peut s’agir d’un investissement à perte, sachez que c’est faux. La souscription d’un contrat à 70 ans et plus peut s’avérer profitable que ce soit sur la fiscalité ou la transmission. À partir de 70 ans, les versements que vous faites sur un contrat d’assurance vie vous sont rentables. Les bénéfices sont exonérés de taxes. Ensuite, au-delà de 70 ans, un deuxième abattement de 30 500 euros s’applique à chaque bénéficiaire. L’investissement après 70 ans s’avère profitable sur la fiscalité. Mais, sachez que seuls les versements réalisés au contrat après 70 ans profitent des exonérations de taxes et d’impôts. Lorsque les sommes à investir sont importantes à partir de cet âge, il vaut mieux consulter des experts avant la souscription d’une assurance vie ou de faire un important dépôt. Consultez un notaire ou un professionnel de l’assurance vie dans ce cas. Pour faire une comparaison des assurances vie, rendez-vous sur https://santors.fr/.

Laisser un commentaire