De par sa définition, le syndrome de l’apnée du sommeil désigne la suspension de la ventilation. Elle est aussi connue sous le nom d’arrêt respiratoire. Ce phénomène dure en moyenne entre 10 et 30 secondes et peut se répéter plusieurs fois dans une nuit. Selon un sondage, il touche plus de 5% des adultes notamment la gent masculine et à partir d’une trentaine d’années. Mais est-ce que l’apnée du sommeil peut être guérie, voire disparaître ? Pour répondre à cette question, découvrez les divers traitements de cette maladie.

L’orthèse d’avancée mandibulaire pour traiter l’apnée du sommeil

Afin de rester en bonne santé, il est nécessaire de passer une bonne nuit de sommeil. Pour cela, il est important d’avoir un bon ensemble matelas sommier. Ces deux équipements sont d’ailleurs tenus d’avoir les mêmes tailles. Si vous disposez par exemple d’un matelas-140×190, la dimension du sommier devra être identique. En outre, plusieurs problèmes peuvent nuire à la bonne qualité de votre sommeil. Devenu fréquente, l’apnée du sommeil touche toute catégorie d’âge. Cette maladie se manifeste par des arrêts respiratoires momentanés durant le sommeil. Il s’agit d’un blocage de la trachée et d’un relâchement des muscles du pharynx.

L’apnée du sommeil est causée par de nombreux facteurs. L’obésité, les antécédents familiaux de la maladie ainsi que le surpoids font partie des plus connus. Même si des enfants sont aussi touchés par ce phénomène, l’âge constitue une autre cause de ce problème. Chez la femme, la grossesse et la ménopause peuvent entraîner cette maladie. Vous connaissez une personne qui souffre de cette maladie ? Sachez qu’il existe des solutions pour faciliter le traitement de l’apnée du sommeil. L’utilisation d’un appareil buccal est recommandée. Un appareil buccal à porter la nuit, l’orthèse d’avancée mandibulaire permet de faciliter le passage d’air. Tout en maintenant la mâchoire inférieure dans une position avancée, il convient aux personnes souffrant d’une apnée modérée ou légère.

Traitement apnée : l’appareil à pression positive continue et l’intervention chirurgicale 

Comptant parmi les bonnes méthodes pour traiter l’apnée du sommeil, l’appareil à pression positive continue intéresse de nombreux patients. À l’aide d’un masque, il permet d’ouvrir les voies respiratoires en poussant l’air de manière continue. Selon la gravité de la maladie, cet appareil se décline en plusieurs types. Le modèle automatique délivre une pression positive continue variable suivant les évènements respiratoires. Quant à l’appareil PPC fixe, comme son nom l’indique, il garantit une pression positive continue fixe. Enfin, les appareils bi-niveaux aident à la respiration et à l’expiration.

Lorsque le traitement PPC semble inefficace, les médecins peuvent recommander une intervention chirurgicale. Ainsi, le patient subit des opérations contribuant à la perte de poids. Pour les enfants, l’amygdalectomie et l’adénoïctomie sont fréquentes. Elles consistent respectivement à enlever les amygdales et les végétations adénoïdes.

Des médicaments et des masques pour traiter l’apnée du sommeil

Nuisant à la bonne qualité du sommeil, l’apnée mérite une attention particulière et doit être traitée. Pour assurer le confort de chaque patient, l’utilisation des masques reste envisageable. Ces accessoires sont disponibles en plusieurs formes. Couvrant la bouche et le nez, le masque facial convient aux personnes qui ne tolèrent pas le masque nasal. Quant à ce dernier, il permet de réduire les points de contact sur le visage et réduit le champ de vision. Pourvu d’embouts, le masque narinaire crée une étanchéité et se place à l’entrée des narines.

En ce qui concerne les médicaments pour l’apnée du sommeil, le corticostéroïde permet d’améliorer le traitement. Il en est de même pour les médicaments anti-reflux servant à diminuer la gravité de la maladie. Par ailleurs, le recours à une thérapie positionnelle est également de mise. Cette technique utilise une ceinture positionnelle. Pratique, cet accessoire convient à tout type de matelas. Que vous disposiez d’un matelas-140×190 ou d’un lit de taille moyenne, cela ne pose aucun problème. Le but est seulement d’empêcher le patient de se retourner sur le dos et de contrôler l’apnée.

 

Laisser un commentaire