Malgré les quelques précautions que vous avez adoptées avant l’effort… Vos muscles sont touchés. Qu’il s’agisse d’une simple élongation ou d’une déchirure musculaire, un tel traumatisme doit être pris au sérieux, au risque d’aggraver la situation. Dans le cas où il s’agit d’une déchirure musculaire, des gestes clés doivent être pris en compte pour diminuer la douleur et éviter les complications. Alors, quelles sont les conduites à tenir en cas de déchirure musculaire ? Quel est le traitement pour venir à bout de ce traumatisme ?

Les bons réflexes à adopter en cas de déchirure musculaire

Suite à un effort physique intense, un mouvement brutal ou un choc, les muscles peuvent être touchés. S’il s’agit d’une lésion des fibres du muscle ou de son tendon, il est important de respecter certaines recommandations de votre médecin ou de votre pharmacie à Pleurtuit ou ailleurs pour éviter de compliquer la blessure.

La première des réactions à avoir face à une déchirure musculaire est d’arrêter immédiatement l’activité physique en cours et se mettre au repos. Appliquez ensuite de la glace ou de l’eau froide sur la zone concernée. Cela diminue la douleur et l’inflammation, tout en évitant la formation de l’hématome. Posez également un bandage sans trop serrer afin d’éviter la formation d’œdème (gonflement). Lorsque vous vous levez, ne prenez pas appui sur la zone lésée, même s’il devient de plus en plus difficile, voire impossible, de marcher. Ne prenez pas de médicaments sans demander l’avis d’un médecin, ou au moins de votre pharmacie à Pleurtuit ou ailleurs. En effet, la consultation d’un médecin est nécessaire pour établir un diagnostic précis des lésions et prendre des mesures appropriées.

La réalisation d’un diagnostic : étape incontournable lors de traumatismes musculaires

Il n’est pas évident pour un coureur du dimanche, même pour un footballeur professionnel, de savoir s’il s’agit vraiment d’une déchirure musculaire ou d’autres lésions. Raison pour laquelle il est indispensable de réaliser un diagnostic précis pour connaître les principales causes de douleurs musculaires et déterminer la sévérité de la situation.

Lors de la consultation, vous devez expliquer au médecin les circonstances de survenue de l’accident. Ce dernier cherche ensuite à localiser l’éventuelle déformation et à mesurer l’intensité de la douleur grâce à une observation minutieuse du muscle. Une échographie ou une Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) peut être réalisée pour déterminer s’il s’agit vraiment d’une déchirure musculaire et vérifier l’état des fibres musculaires.

Le traitement

Pour traiter une déchirure musculaire et permettre une cicatrisation optimale, le médecin préconise souvent le repos. La durée peut varier selon le niveau de la gravité de la lésion. En cas de rupture musculotendineuse, un repos de 6 semaines au moins peut-être indiqué. Des antalgiques peuvent également être prescrits pour diminuer la douleur. Pour favoriser la régénération des muscles, le médecin évite souvent de prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens susceptibles de ralentir le processus de guérison. Si vous avez des doutes sur un tel ou tel médicament, n’hésitez pas à demander l’avis de votre pharmacie à Pleurtuit.

Des massages et une rééducation kinésithérapie doivent être effectués quelques jours après l’accident si la déchirure musculaire est de grade I. Pour les déchirures de grade II et III, il faut attendre quelques semaines avant de suivre des séances de rééducation, comme des séances d’ultrasons, la cryothérapie… En cas de complications, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

 

Laisser un commentaire